[Japon] - Tokyo, la vidéo

[Japon] - Tokyo

Le Japon. Cela fait des années que j'en rêve et enfin j'y suis. On commence par une petite semaine dans la capitale, Tokyo.
NB: Comme j'ai perdu toutes mes notes suite à la casse de notre ordinateur le récit ne sera pas très précis.

Mégalopole immense j'ai l'impression que j'aurai pu passer des semaines à me promener au hasard des rues. Mais pour cette première découverte nous avons ciblé quelques quartiers pour essayer d'apercevoir les différents aspects de la ville.

Nous commençons par Shinjuku. Le quartier s'articule autour d'une gare immense, la plus fréquentée du monde. On se dirige vers le quartier dit "chaud" du coin, Kabukicho. Enfin ça reste le Japon donc rien à craindre surtout en matinée. C'est très calme mais la pluie s'invite. Du coup on se replie dans un magasin, Don Quijote, dont j'ai souvent lu le nom dans les récits de voyages. On ne comprend pas pourquoi car c'est bordélique et aucunement extraordinaire.


Le quartier nous permet également d'avoir nos premiers contacts avec ces rues japonaises croulant sous les enseignes criardes. C'est d'ailleurs surprenant de voir le contraste entre les publicités gueulardes et le côté épuré que l'on retrouve dans beaucoup d'endroits. On passe également dans des ruelles plus étroites, remplies de petits restaurants. Pas très loin se trouve la mairie, qui occupe 2 immenses tours. En haut de chacune d'elle on peut accéder gratuitement à une plateforme d'observation. On choisit de faire un côté de jour et de revenir ce soir pour voir la ville de nuit.

Vue depuis l'observatoire de la mairie avec le parc Yoyogi au milieu de la ville

Par beau temps on peut apercevoir le Mont Fuji mais c'est trop couvert pour que l'on ait cette chance. Un volontaire qui nous fait la visite et nous informe que la saison des pluies a officiellement commencé hier (#sensdutiming). Il y a d'ailleurs d'autres volontaires qui proposent leurs explications aux visiteurs. Au début on est un peu méfiant car on croit qu'ils vont nous demander quelque chose mais rien du tout (#traumatisésduPérou), ils sont très gentils et répondent à plein de questions. On a même eu droit à un cours d'histoire du Japon par une petite mamie qui nous a sorti sa frise chronologique!

On prend ensuite la direction du parc Yoyogi que l'on apercevait d'en haut. En arrivant on est accueilli par notre premier torii, portail traditionnel japonais.

Torii et femmes japonaises revenant d'une représentation

On a accédé au parc par un côté peu fréquenté. Il y a peu de monde et se retrouver dans cette forêt dans la ville et très sympa. Sur le chemin un japonais nous fait signe et nous montre quelque chose dans l'herbe. C'est un serpent! De bonne taille on ne s'attendait pas à en voir ici! On prend un peu les chemins au hasard et on arrive au sanctuaire Meiji-jingu. Il y a tout d'un coup beaucoup plus de monde. Il s'agit d'un temple shintoïste. On y observe nos premiers ema, bout de bois sur lesquels on inscrit sa prière.

Ema
C'est le premier temple que nous voyons on passe donc pas mal de temps à observer les gens. En bougeant un peu on passe sous un immense torii avant de tomber devant un mur de tonneaux de sake qui fait face à des tonneaux de grands crus de Bourgognes.

Tonneaux de saké

On repart par un autre endroit où la encore un torii est présent. En se dirigeant tranquillement à nouveau vers la mairie pour apprécier la vue de nuit on s’arrête pour rentrer dans un magasin Tokyu Hands. Beaucoup de belles choses, Florine aimerait bien pouvoir ramener pas mal de souvenirs mais nos sacs sont déjà bien pleins. Ce n'est pas grave, cela fera une excuse pour revenir. Au bout d'une journée on sent que l'on va aimer notre séjour ici. Je fais également un passage vers un revendeur de matériel photo d'occasion pour acheter un téléobjectif pour le petit appareil, le reflex étant retombé en panne.

Le lendemain on prend le train pour rejoindre Tokyo Station, la gare de Tokyo. Avant d'aller au palais impérial on jette un œil sur l'architecture du bâtiment qui dénote par rapport aux buildings modernes qui l'entourent. On aperçoit aussi nos premiers Shinkansen.

Tokyo Station

On arrive ensuite près du palais impérial. On ne voit pas grand chose de dehors et aujourd'hui les jardins auxquels on peut accéder normalement sont fermés. On se contente donc de la grande esplanade et des bâtiments que l'on peut apercevoir.

Derrière nous le palais impérial, devant le Tokyo moderne

Un bâtiment dans l'enceinte du palais

Pour finir la journée on passe par le quartier chic de Ginza et ses nombreux magasins de luxe. Heureusement que j'ai acheté un nouvel objectif la veille car une Koenigsegg apparaît! (#geek)

Koenigsegg Agera RSR

L'occasion également d'observer les élégantes tokyoïtes. Cela nous avez déjà marqué lors de nos trajets en transport en commun mais on les trouve vraiment bien habillées, très classes. Un petit tour au Nissan Gallery, le show-room Nissan dans le principe de ceux qu'on trouve sur les Champs Élysées à Paris puis on rejoint notre appartement.

Ginza

Aujourd'hui c'est le week-end et on décide d'aller voir le plus célèbre passage piéton du monde. Pour cela direction Shibuya. En sortant petit arrêt devant la statue du chien Hachikō. Ce chien est célèbre pour avoir attendu son maître quotidiennement à la sortie de la gare alors que celui-ci était mort (prés de dix ans!). Si vous ne l'avez pas encore vu et que vous voulez chialer un petit peu regardez le film et prévoyez les mouchoirs.

Hachikō

Comme il n'y pas encore énormément de monde on garde le passage piéton pour plus tard et on se balade un peu dans le quartier. L'occasion de rentrer dans une des nombreuses salles de jeux mêlant jeux d'arcade et machines à pinces. Lorsqu'on revient vers le célèbre carrefour on cherche à prendre de la hauteur pour mieux voir. Le Starbucks est en principe recommandé mais toutes les tables donnant sur le carrefour sont prises. Du coup on repère une passerelle un peu plus loin et on observe quelques traversées. Peut-être parce qu'on a déjà pu voir plusieurs grands passages piétons permettant la traversée en diagonale depuis notre arrivée on est moins impressionné que prévu.

Shibuya crossing

Après avoir mangé (on n'en a pas encore parlé mais à chaque fois c'est trop bon) on se dirige vers Aoyama. En étant honnête j'entraîne Florine vers ce coin là car je sais qu'on peut y voir des voitures intéressantes... En sortant du métro on arrive devant le siège social Honda. A l’intérieur outre les voitures il y a également une démonstration impressionnante du robot Asimo.

Asimo

Après on prend la direction d'un célèbre revendeur de voitures de sport. Florine fait un peu la moue quand je lui annonce qu'on y va à pied mais cela nous permettra de découvrir un peu le quartier via des petites rues. Le détour valait le coup au vu des voitures exposées (#paspourflorine). En plus cela nous permet de voir le sanctuaire Hie-jinja que l'on n'aurait sans doute jamais visité sans ça. Et cela aurait été dommage entre sa montée d'escalier sous des torii oranges (et les attaques de moustiques tigres mais ça on s'en serait passé!) et l'ambiance au sommet. C'est ici qu'on aperçoit nos premiers kimonos. Il y a également une représentation de théâtre traditionnel.

Hie-jinja

Photo de famille

Avant de terminer la journée à Shibuya pour voir le quartier de nuit on passe à Roppongi. Peu d’intérêt sauf si comme moi vous aimez les bagnoles. On retourne vers Shibuya en bus et on prend de la hauteur dans un centre commercial pour regarder le nuit tomber et les lumières s’éclairer.

La nuit tombe sur Shibuya

On finira la soirée à regarder ces rues illuminées, un des clichés japonais que l'on avait avant de venir. Il y a beaucoup de monde, la ville est immense. Normalement on n'aime pas trop ça et pourtant depuis le début on se sent vraiment bien ici.

Shibuya la nuit

Le dimanche matin je me lève tôt pour aller voir un rassemblement de voiture dans le quartier de Daikanyama. Florine me rejoint en fin de matinée au niveau de la rue Takeshita, dans le quartier Harajuku. C'est sensé être la rue commerçante où l'on peut apercevoir les jeunes japonais en cosplay. Nous n'en verrons pas par contre nous aurons droit à un bon bain de foule! Dans ces conditions difficile de prêter attention aux boutiques. On remarque quand même plusieurs bars a chats, hérissons ou encore chouettes.

Takeshita-dori

On continue ensuite vers Omotesando. Ici on retrouve des boutiques de luxe, un peu comme Ginza. Là encore il y a beaucoup de monde. Après avoir un peu traîné dans le coin on décide d'aller à Odaiba appelée également l’île des divertissements.  Il s'agit d'une île artificielle qu'on choisit de rejoindre en empruntant un monorail qui circule sur une ligne aérienne. C'est bien sympa, on passe entre les buildings et on emprunte un long pont, le Rainbow Bridge. Sur place il y a des centres commerciaux, quelques musées, les bureaux d'une chaîne de télévision, une grande roue et quelques autres attractions dont le Toyota MegaWeb. Il s'agit d'une sorte de grand show-room où on peut ainsi voir la gamme pléthorique de Toyota au Japon et quelques concept-cars. On en profite pour monter dans des kei-cars bien cubiques, tellement japonais! Le temps de passer faire un tour a l'historical garage de Toyota où on peut voir plusieurs voitures de collections et on rentre. Florine est un peu déçu, elle espérait pouvoir faire un peu plus le tour du lieu et ne pas se concentrer que sur les voitures. On décide donc de revenir demain.


Toyota I-Tril au Toyota Megaweb

On approche de la fin de notre séjour dans la capitale japonaise. Pour ce dernier jour direction Asakusa et son temple, le Senso-ji. C'est apparemment l'un des haut-lieu touristique de Tokyo au vu du monde. Avant d'y arriver on passe par une rue commerçante aux multiples échoppes vendant des souvenirs. On voit beaucoup de jeunes japonais en kimono. Certains sont en couple mais il y a également beaucoup de groupes de filles. Ça donne une ambiance sympa et compense la foule un peu trop dense à notre goût.

Senso-ji

C'est un temple bouddhiste, notre premier du voyage. Du coup on observe un peu les différentes façon de prier ou faire un vœu. Au milieu dans un chaudron les gens viennent placer des bâtonnets d'encens. L'odeur est enivrante, voir incommodante.

Devant les boites à vœux

On finit la matinée dans le quartier ce qui nous permet d'apercevoir "l’étron", un des bâtiments appartenant a la marque de bière Asashi. Le nom officiel est flamme d'or mais rapidement le sobriquet de crotte d'or est devenu populaire. Je n'ai jamais trop aimé le style de Philippe Starck, l'auteur de la chose, mais là je pense qu'il s'est bien foutu de la gueule de ses clients. Au fond on voit également la Skytree et ses 634 mètres.

La Skytree et la crotte d'or

Pour l’après-midi on retourne à Odaiba en commençant par la réplique de la statue de la liberté. De là on a une bonne vue sur le Rainbow bridge, le pont que l'on a emprunté avec le monorail.

Statue de la liberté

Malheureusement la statue de Gundam et ses 18 mètres a été démonté! Dommage, c'est quelque chose qu'on aurait bien aimé voir.  A la place on va sur la petite plage (assez peu charmante) regarder les gens jouer. Puis on se dirige dans une grande salle de jeux d'arcade de toute sorte. Après une partie de Mario Kart on s'essaye à la pêche virtuelle! On se prend vite au jeu et on se marre bien. Alors que nos jetons sont bientôt épuisé 2 jeunes japonais qui partent nous donnent les leurs! De quoi prolonger la rigolade un bon moment.

Pour notre dernière soirée on retourne au restaurant de sushi sur tapis roulant qui se trouve pas très loin de chez nous. Le principe est simple: on attrape les assiettes qui nous plaisent ou on commande via l’écran tactile présent à chaque table. Pour la majorité des plats, 1 assiette de 2 sushis coûte 100 yens. Au moment de l'addition il suffit donc de compter les assiettes. Ludique, bon et moins cher que chez nous.


Quelques repères:

Séjour du 6 au 13 juin 2017
  • 1€ = 123,5 yen lorsqu'on était sur place.
  • L'assiette de 2 Sushis chez Hamazushi: 100 yen. 

Hébergement:

  • On a réservé un petit studio via Abritel. C’était parfait, Avec la machine à laver on a pu rattraper notre retard dans les lessives et avec la petite cuisine nous avons pratiquement mangé tous les soirs à l'appartement. On n’était pas directement dans le centre de Tokyo mais cela ne nous a pas gêné. Au contraire on a vraiment apprécié le calme de notre quartier et on a bien aimé s'y promener.
En passant par Igraal lors de la réservation nous avons obtenu 10€ de cashback. Pour en bénéficier vous aussi vous pouvez vous inscrire en suivant ce lien de parrainage.

Info pratique:

  • Si vous mangez les soirs chez vous le bon plan est d'aller au supermarché assez tard (à partir de 19h environ). Pas mal de produits frais se retrouvent en promotion, entre 20 et 50%.







[USA] - Le Bilan

Étape non prévue au départ nous ne regrettons pas cet écart. Les paysages de l'ouest américain sont grandioses et quand on sait que nous n'en avons vu qu'une infime partie... Et puis ça nous a fait du bien de retrouver la liberté de mouvement d'une voiture individuelle.

Nos impressions:

On a adoré! Malgré l'accueil toujours aussi chaleureux des agents de l'immigration ou de sécurité à l’aéroport ou un mode de vie pas toujours en phase avec nos envies ce fut vraiment une belle étape de notre voyage.

Drapeaux des États-Unis et du Nouveau-Mexique

Quelques chiffres:

Les États-Unis c'est:
  • 26 jours sur place (du 11 mai au 5 juin).
  • 3 personnes pendant 21 jours. Merci Cissou!
  • 3 états différents découverts: le Texas, le Nouveau-Mexique et la Californie.
  • Le Texas est le 2eme état le plus vaste des États-Unis (derrière l'Alaska).
 Et l'argent dans tout ça?

Indice Budget: 3/10

(De 0: le compte se vide à vitesse grand V à 10: on ne dépense rien du tout)
  • 1472,14 € par personne. Tout est inclus: locations des voitures, billet d'avion entre Dallas et Los Angeles... Par contre nous n'avons pas intégré les billets d'avions pour arriver et repartir du pays. Ce qui nous fait 56,6 € par jour et par personne. 
Pour le budget on a bien été aidé par le fait d’être à trois sur une grande partie du séjour ce qui a permis de communaliser certains frais. Cela n’empêche pas les États-Unis de prendre la première place du pays le plus cher depuis notre départ.

Indice gastronomie: 4/10

(De 0: on ne mange rien c'est immonde à 10: c'est l'orgie, tout est bon, on passerait sa vie à manger)

Si on veut rester dans des budgets raisonnables difficile d’éviter les fast-food que l'on trouve partout. Et même si le nombre d'enseigne est impressionnant  on y retrouve souvent plus ou moins la même chose. Heureusement nous varions avec des pique-niques à base de salades composées achetées dans les supermarchés.

Indice sécurité: 8/10

(De 0: c'est un coupe gorge partout à 10: on laisse ses affaires sans surveillance)

Si ce n'est certains centre-ville qui deviennent sensibles la nuit le plus gros danger viendra sans doute de la nature.

Indice baroudeur: 2/10

(De 0: aucune difficulté pour voyager à 10: c'est la galère, communication impossible...)

A part la barrière de la langue si vous ne maîtrisez pas quelques bases d'anglais il n'y a rien de compliqué à voyager au pays de l'oncle Sam.

Indice tourista: 9/10

(De 0: les vacances c'est sur les toilettes à 10: le transit est fantastique)

RAS. Seul l'abus de nourriture grasse dans les fast-food pourra perturber votre transit!

Indice "Éclatage de la Rétine": 9/10

(De 0: c'est ultra moche à 10: on n'a pas de mots tellement c'est beau)

Que dire, c'est magnifique!


Top 3 de Florine

  1. White Sands National Monument
  2. Tent Rocks National Monument
  3. Le match de baseball

Top 3 de Cissou

  1. White Sands National Monument
  2. Tent Rocks National Monument
  3. Adrian

Top 3 de Florian

  1. White Sands National Monument
  2. Big Bend National Park
  3. Mammoth National Monument

Un dernier Conseil?

Leur président est ce qu'il est, mais ne vous privez pas de ces endroits magnifiques.


Dream Team







Article précédent: Vidéo LA                   Article suivant: Tokyo

[USA] - Los Angeles, la vidéo

[USA] - Los Angeles

Il est à peine plus de 7 heures du matin quand notre avion se pose sur le tarmac de l'aéroport de Los Angeles. En cas de retard on voulait se garder une marge avant de partir vers notre nouvelle destination. On a donc décidé de rester 2 jours ici, en Californie.

Je n'ai pas une très bonne image de Los Angeles. On m'a souvent décrit la ville comme immense, toujours embouteillée et sans charme. On verra bien ce qu'il en est. On récupère notre voiture de location et on part direction Venice Beach. Le ciel est un peu gris mais la chaleur et les palmiers aident à se mettre dans l'ambiance. On trouve une place gratuite pour se garer et on rejoint à pied la plage. Nous ne sommes jamais venu mais pourtant ce que nous avons sous les yeux nous parait familier.

Venice Beach

Les cabanes des sauveteurs et cette immense plage, pas de doute possible, nous sommes dans un épisode d'Alerte à Malibu! Un bateau des gardes-côtes passe à quelques mètres du rivage. Dans notre dos les gens passent en vélo, à roller ou en skate. D'autres font de la musculation. Les boutiques de souvenirs sont nombreuses, alignées devant la zone piétonne. En face des stands vendent un peu de tout et n'importe quoi. Les artistes côtoient des hurluberlus.

Venice Beach

On se balade toute la matinée avant d'aller manger chez In-N-Out. Ensuite on va se promener le long des canaux de Venice Canal Historic District. Un homme, Abbot Kinney, revint d'un voyage en Italie impressionné par le charme de Venise et décida de recréer cette ambiance ici en Californie. Le quartier créé au début du XXeme siècle faillit disparaître. Ce n'est que vers les années 1990 que cette zone devint huppée. En tout cas la découverte est agréable.

Canal de Venice

Pour la suite de l'après-midi on ne va pas bien loin puisqu'on rejoint Santa Monica, quelques minutes plus au nord et à l'ambiance plus aisée. Mais on ne retrouve pas que des boutiques de luxe puisqu'un lieu populaire existe également: le Santa Monica pier. Sur une immense jetée on trouve des manèges et des stands de nourritures de fête foraine. Plus loin, vers le bout de la jetée les pêcheurs se disputent le poisson. Ça à l'air de mordre pas mal. On assiste même à la prise d'une belle raie.

Santa Monica Pier

Santa Monica Pier
Malgré le temps maussade il y a du monde!

Le lendemain on commence par peut-être le plus classique pour un premier séjour ici, une balade à Hollywood. On trouve une place gratuite dans une rue parallèle à Hollywood Boulevard et on attaque notre déambulation sur le walk of fame, les célèbres étoiles aux noms des célébrités.

Hollywood Boulevard


Les étoiles du Walk of Fame

Du coup on a les yeux rivés au sol pour essayer de dénicher des noms que l'on connaît. La zone se trouvent des 2 côtés de la rue et s’étend sur une bonne distance. Cependant il y a beaucoup de monde sur une petite partie seulement, proche des cinémas. C'est ici que l'on voit des personnes déguisées qui se font prendre en photo avec les touristes contre quelques dollars. De grandes boutiques de souvenirs attendent également votre portefeuille avec impatience. Les statuettes des oscars sont en bonne place sur les étalages.

Souvenirs d'Hollywood
Après avoir jeté un coup d’œil aux alentours on reprend la voiture pour aller voir le fameux signe Hollywood. On passe par des quartiers résidentiels avant d'arriver a un endroit d’où on a une bonne vue dégagée. C'est fou comme ces quelques lettres illustrent la puissance du cinéma américain. En soi il n'y a rien d'extraordinaire mais pourtant c'est presque un passage obligé tant on a vu cette image.

Hollywood

Mais les grosses fortunes n'habitent ici mais un peu plus loin, à Beverly Hills. On roule sur Sunset Boulevard pour y arriver. Un premier arrêt a Rodeo Drive l'avenue qui concentre les enseignes de luxe. On se dirige ensuite au nord de Sunset Boulevard ou se trouvent les plus grosses maisons. Et
à en croire les nombreux vans touristiques vendant un tour des maisons des stars c'est ici qu'elles ont élu domicile. On en suit un pendant un moment mais on n'en verra pas plus que tout seul, c'est à dire principalement d'imposants portails. Il faut quand même avouer que certaines demeures qu'on arrive à apercevoir sont impressionnantes.

Petite bicoque

Si on continue à monter on rejoint Mulholland Drive, un autre nom mythique. On la parcourt sur une bonne partie en faisant plusieurs arrêts afin de profiter des vues qu'offre cette route en haut d'une colline. A un moment on peut voir les studios Universal et Warner Bros. On finit ainsi notre première découverte de la ville.

 Vue sur Los Angeles

Étape choisit un peu par défaut suite à nos réservations d'avion on ne savait pas trop quoi en attendre. De plus je n'avais pas forcement eu de bons retours sur la ville. Et ce fut une très bonne surprise au point que ces 2 jours nous ont semblé bien trop court! Mais il est maintenant temps de traverser le pacifique pour la suite de l'aventure.


Quelques repères:

Séjour du 3 au 5 juin 2017
  • Location de voiture pour 2 jours: 60
  • 1 gallon (3.78 litres) d'essence:  entre 2.7 et 3$
  • 1€ = 1.13$ pendant notre passage.
 

Hébergement:

  • Travelodge Inn & Suits Bell: Réservé via Hotwire. Pas à côté des attractions mais en étant véhiculé ça ne pose pas de problèmes. Bonne chambre et petit-déjeuner correct.